Zeus

Définition

Mark Cartwright
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 25 mai 2013

Texte original en Anglais : Zeus

Head of Zeus, Artemesium Bronze (by Robert H.Consoli, Copyright)
Head of Zeus, Artemesium Bronze
by Robert H.Consoli (Copyright)

Zeus était le roi des dieux olympiens et la divinité suprême dans la religion grecque. Souvent appelé le Père, le dieu du tonnerre et l'« assembleur de nuées », il contrôlait le temps, offrait des signes et des présages et, en général, dispensait la justice, garantissant l'ordre entre les dieux et l'humanité depuis son siège sur le mont Olympe.

Lutte de Zeus pour le pouvoir

Le père de Zeus était Chronos et sa mère Rhéa. Chronos avait usurpé le contrôle des cieux à son père Ouranos et il se méfiait constamment qu'il ne lui arrive pas la même chose de la part de ses propres enfants. Il avala donc tous ses enfants, afin d'anticiper toute prise de pouvoir: Hestia, Déméter, Héra, Hadès et Poséidon. Cependant, Rhéa sauva son plus jeune enfant Zeus en enveloppant une pierre dans des langes et en donnant le tout à Chronos pour qu'il l'avale. Zeus fut emporté vers le mont Dikte sur l'île de Crète où il fut élevé par la déesse primitive Gaia (Terre), ou dans certaines versions par les Nymphes. Parmi celles-ci se trouvait la Nymphe Amalthée (dans certaines versions du mythe elle était une chèvre) qui allaita le jeune dieu.

Supprimez la pub

Advertisement

En atteignant l'âge adulte Zeus fit tousser Chronos  de sorte qu'il libère les enfants qu'il avait avalés et Zeus épousa ensuite sa sœur Héra. Cependant, les Titans sans foi ni loi, encouragés par Gaia, tentèrent immédiatement de lutter contre le contrôle du monde par les dieux olympiens dans une bataille de dix ans connue sous le nom de Titanomachie. Les Titans étaient les frères et sœurs de Chronos et ce n'est qu'avec l'aide des Cyclopes - qui fabriquaient les éclairs de Zeus - et des géants aux cent mains ou Hécatonchires (Briarée, Cottos et Gygès) que Zeus réussit finalement à emprisonner les Titans à Tartare, la partie la plus profonde des Enfers. Se rendant maître du ciel, Zeus donna alors le royaume des mers à Poséidon et celui des enfers à Hadès.

Les Olympiens ne pouvaient toujours pas régner paisiblement, car Gaia engagea les terribles et sauvages géants pour combattre Zeus dans ce qui fut appelé la Gigantomachie. Les Olympiens furent cette fois aidés par le grand héros Hercule et, après que Zeus eut déjoué Gaia dans sa tentative de donner aux géants une herbe magique, ils remportèrent une fois de plus la bataille pour le contrôle du monde, pas avant que les Géants n'aient provoqué une terrible destruction en bougeant les montagnes, les îles et les rivières.

Le règne de Zeus ne fut remis en question qu'une fois de plus lorsque certains dieux, notamment Héra, Athéna et Poséidon, tentèrent de reprendre le rôle de Zeus comme chef des dieux olympiens et l'attachèrent à son lit. Le Père fut cependant libéré par l'un des Hécatonchires et le statu quo fut rétabli.

Supprimez la pub

Advertisement

La progéniture de Zeus

Bien qu'il fut d'abord marié (brièvement semble-t-il) à la Titane Métis puis à Héra, Zeus était tristement célèbre pour ses amours adultères, au cours desquelles il se transforma souvent en différentes incarnations pour mettre sa proie dans son lit. Il eut donc beaucoup d'enfants :

  • Héphaïstos, Arès, Hébé, Eileithyia - avec Héra.
  • Athéna - avec Métis mais alors que Zeus avala sa femme de peur qu'un fils n'usurpe sa position, Athéna naquit de la tête de Zeus et elle devint l'enfant préféré du dieu.
  • Apollo et Artémis - avec Léto.
  • Hermès - avec la Nymphe Maïa. Zeus, impressionné par sa fourberie et ses talents de beau parleur, lui donna le rôle de messager des dieux.
  • Dionysos - avec Sémélé qui, trompée par la jalouse Héra, demanda de voir Zeus dans toute sa splendeur et mourut sur le coup. Dionysos naquit de la cuisse de Zeus à la suite de la mort prématurée de sa mère.
  • Hercule - avec Alcmène et il fut donc, pour toujours, le sujet de la jalousie d'Héra, mais à sa mort Zeus l'amena sur la mont Olympe et fit de lui un dieu.
  • Persée - avec Danaé, qui succomba au charme de Zeus quand il lui apparut comme une pluie d'or pour entrer dans sa chambre où elle avait été emprisonnée par son père Acrisios.
  • Perséphone et Iacchos- avec Démeter.
  • Les Moires, les Heures, les Horae (Saisons), Eunomie (Légalité), Diké (Justice), l'Eiréné (Paix) - avec Thémis.
  • Hélène, les Dioscures et Polydeuce - avec Léda, pour qui il se transforma en cygne.
  • Aglaé (Splendeur), Euphrosine (Joie) et Thalie (Abondance) - (les trois Grâces) avec Eurynomé.
  • Minos, Rhadamanthe et Sarpédon - avec Europe après que Zeus se soit déguisé en un magnifique taureau blanc et l'ait emmenée en Crète.
  • Épaphos - avec Io.
  • Iasion - avec Électra.
  • Arcas - avec la Nymphe Callisto - fils et mère furent transformés en ours par une Artémis jalouse mais Zeus les transforma en constellations - Ursa Minor et Major.
  • Les neuf Muses - avec Mnémosyne après que le couple ait dormi ensemble pendant neuf nuits consécutives.

Zeus était également considéré comme le fondateur de certaines races, notamment les Magnésiens et les Macédoniens. Il transforma également les fourmis en magnifiques combattants, les Myrmidons, pour son fils Éaque, plus tard dirigés par Achille dans la guerre de Troie.

Arcadian Silver Stater
Arcadian Silver Stater
by Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Zeus le Punisseur

Le dieu était aussi le grand punisseur. Ceux qui commettaient un tort ou des actes d'impiété étaient sévèrement punis, souvent pour toujours. Les Titans furent emprisonnés à Tartare et après des actes d'impiété contre Zeus, Apollon et Poséidon furent obligés de construire les magnifiques murs de Troie qui se révélèrent vraiment utiles lors de la célèbre guerre. Une explication de la guerre dans la mythologie était que Zeus cherchait à endiguer la population humaine croissante. Zeus choisit également Paris comme juge dans le célèbre concours de beauté entre Aphrodite, Héra et Athéna, et quand le jeune prince gagna Hélène en récompense pour avoir choisi Aphrodite, il fut cité comme autre cause plus humaine pour la guerre de Troie.

Supprimez la pub

Advertisement

... il n'est en aucun cas possible d'échapper à l'esprit de Zeus   .Hesiod, Travaux & Jours

Parmi les autres victimes de la vengeance de Zeus figurent le Titan Prométhée qui fut condamné à se faire manger le foie par un aigle tous les jours après avoir volé le feu aux dieux et l'avoir donné à l'humanité. Atlas dût soutenir les cieux pour l'éternité en raison de son rôle dans le Titanomachie. Sisyphe, puni pour sa tromperie, fut condamné à rouler pour toujours une énorme pierre sur une colline dans les Enfers. Asclépios fut tué par l'un des coups de foudre de Zeus parce que la médecine et sa capacité à ressusciter les morts menaçaient l'équilibre du pouvoir entre les hommes et les dieux. Pandore, la première femme, fut envoyée sur terre par Zeus en punition pour avoir reçu le don du feu et elle devait être la source de tous les malheurs de l'humanité, les portant avec elle dans une boîte. Phinée, qui, trompé par Héra, aveugla ses deux fils, fut lui-même aveuglé par Zeus qui envoya aussi les Harpies pour le harceler continuellement. Ixion déclara imprudemment son amour pour Héra et Zeus le bannit à Hadès afin qu'il soit à jamais lié à une roue tournante. Lycaon donna de la chair humaine à Zeus pour tester sa divinité et le dieu punit son impudence en le transformant en loup. Salmonée pensait qu'il était un dieu et prétendait être Zeus en lançant des torches flamboyantes au lieu d'éclairs et en conduisant son char pour faire le bruit du tonnerre, mais Zeus mit rapidement un terme à ses pitreries en le tuant instantanément avec un véritable éclair. La liste continue, mais le message est clair, les actes répréhensibles et le manque de respect étaient sévèrement punis.

Zeus le pacificateur

Malgré les terribles châtiments que Zeus pouvait infliger, il était aussi un artisan de paix, réconciliant notamment Apollon et Hermès quand ils se chamaillèrent pour la première lyre. De même, Zeus résolut le conflit entre Apollon et Hercule au sujet du trépied de Delphes. Il persuada également Hadès de se séparer de Perséphone pendant une partie de chaque année et mit ainsi fin à la terrible sécheresse que sa mère Démeter avait provoquée contre la race humaine pour protester contre sa détention dans les Enfers. Pour les simples mortels, Zeus était juste d'esprit. A ses pieds Zeus avait les bocaux du destin - un plein de mauvaises choses, un autre plein de bonnes choses et il distribuait les deux de manière juste. De même, le moment de la mort d'un mortel était soigneusement pesé dans les écailles dorées de Zeus.

Columns, Temple of Olympian Zeus, Athens
Columns, Temple of Olympian Zeus, Athens
by Carole Raddato (CC BY-NC-SA)

Sites sacrés à Zeus

Zeus avait un oracle, le plus ancien en fait, à Dodone, dans le nord de la Grèce, où les prêtres ascétiques servaient un oracle qui interprétait les sons du vent dans les branches des chênes sacrés et le babillement de l'eau de la source sainte. Un autre grand sanctuaire dédié à Zeus était à Olympe où tous les quatre ans à partir de 776 AEC, les Jeux Olympiques attiraient des foules des quatre coins du monde grec pour honorer le père des dieux et où 100 boeufs étaient sacrifiés à Zeus à la fin. Également à Olympe, le temple massif de Zeus du Ve siècle AEC abritait la gigantesque statue du dieu en or et en ivoire de Phidias qui était l'une des sept merveilles du monde antique. D'autres sites sacrés importants pour le dieu étaient sur le Lycaion, à Athènes, à Némée, Pergame, Stratos, et en Libye.

Supprimez la pub

Advertisement

Il y avait étonnamment peu de festivals en l'honneur de Zeus, l'un était les Diasies d'Athènes. En général, cependant, Zeus, en tant que chef du panthéon grec, était omniprésent et n'avait donc aucun attachement particulier à des villes spécifiques. Zeus était cependant vénéré dans la plupart des maisons où un autel lui était souvent dédié dans chaque cour, car en tant que Zeus Herkéios, il protégeait le foyer familial et la propriété en général. Il était aussi Zeus Xénios, le dieu de l'hospitalité, Zeus Polieus, protecteur des villes, Zeus Horkios gardien des serments et Zeus Soter, le protecteur et bienfaiteur.

Zeus or Poseidon from Cape Artemisium
Zeus or Poseidon from Cape Artemisium
by Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Représentations dans l'art

Dans l'art grec Zeus est presque toujours barbu et porte soit un éclair, soit un sceptre. Il était également fortement associé aux taureaux, aux chênes et aux aigles, l'un de ces derniers apparaît parfois à ses côtés lorsqu'il n'a pas son éclair ou son sceptre. Zeus est une figure centrale sur le fronton est du Parthénon, mais sans aucun doute la représentation la plus majestueuse du dieu est la statue en bronze du cap Artémision (460 AEC) où il se tient en toute confiance, pieds écartés, sur le point de lancer un coup de foudre.

Certains chercheurs pensent que la figure représente Poséidon, mais l'historien de l'art J.Boardman présente l'argument convaincant que la position est beaucoup plus familière aux représentations de Zeus dans l'art grec (voir la statue de Dodone) et si la figure tenait un trident (beaucoup plus long qu'un coup de foudre), elle obscurrait le visage, une conséquence esthétique indésirable pour la sculpture grecque. La poterie grecque est une autre source riche en mythes impliquant Zeus, en particulier de scènes représentant ses nombreuses métamorphoses et Zeus apparaît également sur de nombreuses pièces, notamment celles d'Élis.

Supprimez la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth is currently teaching English at the British Council, Milan. Fluent in French, English and Italian she has 25 years experience in the field of education. She enjoys travelling and learning about the history and heritage of other cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark is a history writer based in Italy. His special interests include pottery, architecture, world mythology and discovering the ideas that all civilizations share in common. He holds an MA in Political Philosophy and is the Publishing Director at AHE.