Athéna

Définition

Mark Cartwright
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 24 mai 2012

Texte original en Anglais : Athena

Athena Statue (by Carole Raddato, CC BY-SA)
Athena Statue
by Carole Raddato (CC BY-SA)

Déesse de la sagesse, de la guerre et de l'artisanat, et fille préférée de Zeus, Athéna était peut-être la plus sage, la plus courageuse et certainement la plus ingénieuse des dieux de l'Olympe.

Zeus avait été averti que son fils lui prendrait le trône, tout comme lui-même avait usurpé le pouvoir à son père Chronos. En conséquence, lorsque Métis tomba enceinte, il l'avala et Athéna naquit de la tête de Zeus, de taille adulte et portant une armure. Thème populaire dans l'art grec antique, Héphaïstos est souvent représenté dans le rôle de sage-femme, fractionnant la tête de Zeus avec une hache.

Supprimez la pub

Advertisement

Les épithètes pour décrire Athéna incluent Pallas (fille) et Parthenos (vierge), ce à quoi elle fut fidèle;  elle se démarque des autres dieux de la mythologie grecque pour ne pas s'être livrée à des relations illicites avec d'autres divinités, demi-dieux ou mortels. Un autre épithète était Promachos (de la guerre) - se référant peut-être à une guerre plus patriotique, défensive et stratégique, plutôt qu'une guerre d'attaque, contrairement à son frère plus agressif et aimant les conflits Arès, mais aussi Ergane (des métiers) et Nike (victoire).

Athéna ne devait pas être prise à la légère comme le démontre sa transformation de Méduse en Gorgone.

La déesse ne devait pas être prise à la légère comme le démontre sa transformation de Méduse en Gorgone, et son sens de la justice était tel que les actes d'impiété étaient rapidement vengés, comme avec les héros achéens après leur capture de Troie et la profanation du sanctuaire de la déesse.

Athéna est également associée à l'artisanat ménager, ayant offert aux mortels la cuisine et la couture. On dit qu'elle inventa les aulos, mais en voyant son reflet et ses joues gonflées en jouant de ces pipeaux, elle les jeta, puis ils furent ramassés par le satyre Marsyas.

Supprimez la pub

Advertisement

Elle est étroitement associée à Athènes, ville nommée en son honneur après que les habitants de l'Attique l'aient choisie comme protectrice suite à son don de l'olivier, symbole de paix et d'abondance. Le temple du Parthénon du Ve siècle AEC, qui continue à dominer l'acropole de la ville, fut construit en son honneur. Son fils adoptif Érichthonios, l'un des premiers rois d'Athènes, est traditionnellement crédité pour avoir inauguré les fêtes panathénaïques, qui avait lieu tous les quatre ans pour honorer la déesse. Le festival comprenait une magnifique procession à travers la ville, la présentation à Athéna d'un peplos spécialement tissé (représentant la Gigantomachie), et des compétitions athlétiques. Les prix pour les jeux étaient des amphores peintes avec une figure d'Athéna et contenaient de l'huile d'olive de première qualité. En tant que protectrice, elle était aussi vénérée dans de nombreuses autres grandes villes, notamment en tant que protectrice de Sparte, fondatrice de Thèbes en Boéotie, et à Corinthe où elle apparaissait sur les pièces de monnaie de la ville.

Athena Parthenos Reconstruction
Athena Parthenos Reconstruction
by Mary Harrsch (Photographed at the Nashville Parthenon, Tennessee) (CC BY-NC-SA)

Protectrice d'Hercule, Athéna l'aida souvent dans ses douze travaux, par exemple en l'aidant à soutenir le monde pendant qu'Atlas partit chercher les pommes sacrées des Hespérides. Persée était un autre de ses favoris et il reçut un bouclier pour se protéger dans sa quête pour tuer Méduse. Elle assista Achille pour tuer Hector, et Ulysse lui aussi reçut souvent le bénéfice de la sagesse d'Athéna, par exemple l'idée de s'habiller en mendiant à son retour à Ithaque, et il fut également protégé des flèches de ses rivaux lorsqu'il débarrassa le palais des intrus. Jason fut un autre héros qui profita de l'ingéniosité d'Athéna quand elle encouragea Argo à construire le célèbre navire qui porterait son nom et la renommée des Argonautes.

Athéna fut une protagoniste majeure du récit d'Homère sur la guerre de Troie dans l'Iliade où elle soutient les Achéens et leurs héros, en particulier Achille, à qui elle donne des encouragements et de sages conseils, Ménélas, sauvé de la flèche de Pandare, et Diomède, dont la lance, dans un épisode notable, est détournée pour blesser Arès en personne. Aphrodite est une autre divinité qui subit la grandeur d'Athéna lors d'un conflit. Elle protégea également Ulysse et est créditée pour lui avoir donné l'idée du Cheval de Bois. Homère et Hésiode décrivent Athéna en utilisant les termes « aux yeux vifs » et « Tritogénie ». Elle est aussi souvent appelée « déesse du butin », « déesse aux superbes cheveux  » et « Athéna Alalcomène ».

Supprimez la pub

Advertisement

Les objets associés à la déesse comprennent un hibou - symbole de la sagesse - et l'olivier. Elle est souvent représentée dans l'art avec une armure, un casque doré, un bouclier et tenant une lance. Son armure est l'égide faite, selon certains récits, à partir de la peau d'un Géant, décorée de franges dorées, et mettant en vedette la tête de la Gorgone qui lui fut donnée par Persée. La représentation la plus célèbre d'Athéna dans le monde antique était sans aucun doute la statue monumentale en or et en ivoire de Phidias qui se trouvait dans le Parthénon d'Athènes et faisait plus de 12 mètres de haut. La statue n'existe malheureusement plus mais survit sous la forme de copies romaines plus petites qui montrent Athéna debout, majestueuse, entièrement armée, tenant Nike dans sa main droite et avec un bouclier à gauche sur lequel figurent des scènes des batailles des Amazones et des Géants. Sur son casque, il y avait un sphinx et deux griffons. Les célèbres représentations d'Athéna que nous pouvons admirer de nos jours sont des frises du Parthénon et des métopes du temple de Zeus à Olympe.

Supprimez la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth is currently teaching English at the British Council, Milan. Fluent in French, English and Italian she has 25 years experience in the field of education. She enjoys travelling and learning about the history and heritage of other cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark is a history writer based in Italy. His special interests include pottery, architecture, world mythology and discovering the ideas that all civilizations share in common. He holds an MA in Political Philosophy and is the Publishing Director at AHE.