Ancient History Encyclopedia has a new name!

We are now World History Encyclopedia to better reflect the breadth of our non-profit organization's mission. Learn More

Achille

Définition

Mark Cartwright
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 29 septembre 2012
X

Texte original en Anglais : Achilles

Achilles & Penthesileia (by Marie-Lan Nguyen, CC BY)
Achilles & Penthesileia
by Marie-Lan Nguyen (CC BY)

Chef des redoutables Myrmidons, saccageur de villes, meurtrier d'Hector, le divin Achille était tout simplement invincible dans la bataille, et seule l'intervention divine d'Apollon finit par mettre fin à son long règne de plus grand guerrier grec d'entre tous. Le héros le plus courageux, le plus fort, et même le plus beau de cette armée grecque remplie de vedettes qui se rendit à Troie pour récupérer Hélène, Achille était aussi un peu trop fier et irascible pour son bien, et sa rage imprudente coûterait cher à ses compatriotes et à l'ennemi.

Jeunesse

Dans la mythologie grecque, Achille est né de Pélée et Thétis la Néréide. Sa mère, pour rendre son fils immortel, le tint au-dessus d'un feu divin ou dans certains récits, le plongea dans la rivière Styx. Cependant, le nourrisson fut suspendu par son talon et cette partie de son corps demeura mortelle et cette faiblesse le conduirait à sa perte. Thétis, sachant que son fils était destiné à une vie glorieuse mais courte, chercha à cacher Achille loin du monde, et ainsi le garçon fut élevé sur Skyros avec la famille royale de Lycomède, et même, selon certains récits, déguisé en fille. Certains récits attribuent également l'éducation du héros à Chiron, le centaure sage qui compta également Hercule parmi ses élèves.

Supprimez la pub

Advertisement

La guerre de Troie

La source la plus importante de nos connaissances concernant les frasques d'Achille est le récit d'Homère sur la guerre de Troie dans l'Iliade. En effet, on peut raisonnablement soutenir qu'Achille est la star de cette œuvre, et Homère lui-même décrit son histoire comme un récit de la rage d'Achille. Au début du livre, Odysseus, le roi rusé d'Ithaque, est envoyé en mission pour trouver Achille et le persuader de participer à la guerre qui s'annonce entre les Grecs et Troie. Odysseus était un formidable négociateur, et avec la soif de gloire d'Achille, cette ambassade réussit et Achille, laissant derrière lui son fils Néoptoléme, s'embarqua pour Troie. Avec lui partirent 50 navires rapides, chacun transportant 50 hommes de sa propre armée privée, les Myrmidons - redoutables combattants qui avaient été transformés de fourmis en guerriers par Zeus lui-même et donnés à son fils Éaque, roi d'Égine et père de Pélée.

Supprimez la pub

Advertisement

Penthesilea & Achilles
Penthesilea & Achilles
by Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Le siège achéen de Troie dura dix ans, et pendant cette période, Achille excella dans la bataille et mit à sac pas moins de 23 villes dans les environs. Au début du conflit, le héros tendit également une embuscade au prince troyen Troïlos alors qu'il buvait à une source et le sacrifia en l'honneur d'Apollon. C'était inespéré pour les Grecs, vu qu'un oracle avait décrété que si le prince était tué avant qu'il n'atteigne 20 ans, alors Troie tomberait. D'après certains témoignages, le meurtre de Troïlos eut lieu dans un sanctuaire d'Apollon, ce qui peut expliquer la rancune fatidique du dieu archer contre Achille.

Supprimez la pub

Advertisement

Les choses se mettaient alors plutôt bien pour les Grecs à ce stade, mais leur fortune prit une tournure radicale quand Agamemnon, roi de Mycènes et chef des forces grecques, se brouilla avec son plus grand guerrier et Achille se retira du conflit. La querelle commença après qu'Achille eut enlevé deux jeunes beautés lors de l'un de ses raids - Briséis et Chryséis. Gardant la première pour lui-même, il donna Chryséis à Agamemnon. Cependant, le père de Chryséis, Chrysès, offrit une rançon alléchante pour que la jeune fille lui soit rendue saine et sauve. Agamemnon refusa, et peut-être parce que la jeune fille avait été prêtresse d'Apollon, le dieu fut mécontent de cette décision et envoya une peste pour  ravager le camp achéen. Agamemnon finit par renoncer à son prix, mais pour se consoler de sa perte, il prit rapidement Briséis des mains d'Achille. Contrarié par ce mauvais tour et affirmant qu'il était déshonoré aux yeux de tous ses compatriotes, Achille et ses Myrmidons se retirèrent dans leur camp pour rester à l'écart du reste de la guerre.

Achille le briseur d'hommes, paré de son armure divine, était fou de rage.

Sans leur guerrier talismanique, le sort des Achaéens déclina et les Troyens reprirent confiance en l'absence d'Achille, s'approchant même dangereusement des murs du camp achéen dans leurs attaques et parvenant à déclencher un feu parmi les navires grecs. Agamemnon offrit des cadeaux fabuleux et rendit Briséis, mais en vain, et en cette heure de grand danger, même le grand ami d'Achille Patrocle supplia le héros de rentrer dans la mêlée ou du moins de lui permettre de mener les Myrmidons au combat. Achille accepta cette derniére option et donna son armure à Patrocle, fit promettre à son ami de se livrer à une action défensive et de ne pas poursuivre les Troyens jusqu'à Troie. Quand les Troyens virent Patrocle en armure, ils pensèrent qu'Achille avait repris le combat et une panique s'ensuivit. Patrocle, fort de son succès, ignora les conseils de son chef et poursuivit les Troyens en fuite, tuant même Sarpédon le lycien, fils de Zeus, et atteint les murs de Troie. Malheureusement pour le jeune guerrier, Apollon, protecteur des Troyens, décida à ce moment-là d'intervenir, et il enleva par la force le casque et l'armure de Patrocle et guida la lance d'Euphorbe pour le frapper dans le dos. Patrocle ne fut que blessé, mais Hector, le prince de Troie, était tout près pour asséner le dernier coup fatal. Une longue bataille s'ensuivit alors au sujet de la possession du corps, avec les Achaéens, dirigés par Ménélas et Ajax, réussissant finalement à ramener le défunt Patrocle dans leur camp.

La rage d'Achille

Quand Achille découvrit la tragédie, il fut fou de rage; maintenant il se battrait et vengerait la mort de son ami. Il demanda aussitôt à sa mère Thétis de lui fournir une nouvelle armure et elle enrôla Héphaïstos, le dieu de la métallurgie, pour forger pour le héros la plus magnifique armure jamais fabriquée. Homère décrit l'armure en détail; le bouclier étincelant représentait toutes sortes de scènes en or, argent et émail, les jambières étaient en étain brillant, et le casque avait une crête d'or.

Supprimez la pub

Advertisement

Achille, le briseur d'hommes, paré de son armure divine et encore livide de rage, retourna sur le champ de bataille et mit l'ennemi en totale déroute, envoyant une longue lignée de héros troyens vers Hadès. Il poursuivit ensuite Hector, et bien qu'Apollon ait essayé trois fois de protéger le prince dans des nuages de brume, les deux se rencontrèrent finalement lors d'un combat en face à face à l'extérieur des murs de Troie. Hector, bien que grand guerrier lui-même, n'était pas à la hauteur d'Achille, qui expédia rapidement le Troyen, et en le liant à son char, traîna le cadavre devant les murs de la ville en pleine vue de sa famille en deuil, puis s'en retourna au camp achéen, acte sacrilège, brisant l'étiquette de guerre du monde antique.

Priam, roi de Troie, se rendit en secret dans le camp de son ennemi afin de prier Achille de rendre le corps de son fils afin qu'il reçoive un enterrement convenable. Après un long et émouvant plaidoyer et après un autre conseil d'Athéna, Achille accepta finalement la demande du vieux roi.

Achilles and Ajax By Exekias
Achilles and Ajax By Exekias
by Dan Diffendale (CC BY-NC-SA)

Malgré ces événements dramatiques, la guerre continua de plus belle et Achille continua de dominer les combats, tuant même Memnon, roi des Éthiopiens et neveu de Priam. Cependant, la fin était proche pour le grand guerrier. Tout comme sa mère l'avait craint, malgré avoir acquis gloire et renommée, notre héros devait être abattu au sommet de sa carrière. Une fois de plus, c'est Apollon qui intervint dans les affaires des hommes et dirigea une flèche lâchée par Paris - le prince de Troie qui avait commencé la guerre en enlevant la belle Hélène. Bien sûr, la flèche frappa le seul endroit vulnérable, le talon, et donc Achille fut envoyé à Hadès. Le héros Ajax réussit à récupérer le corps et le ramena dans le camp achéen où des jeux funéraires eurent lieu en l'honneur du guerrier déchu. La magnifique armure, après une querelle avec Ajax, fut donnée à Odysseus, dont la ruse du cheval de bois mettrait fin au siège et rendrait les Grecs victorieux.

Représentations dans l'art

Achille est un sujet populaire dans l'art grec antique, apparaissant sur des vases dans la Grèce entière, d'Athènes à Mykonos. Les scènes de poteries noires et rouges du VIIe au Ve siècle AEC comprennent Pelée confiant son fils à Chiron, Achille recevant son armure divine de sa mère Thétis, le héros poursuivant le prince Troïlos, tuant Hector et traînant le prince troyen derrière son char. Achille, lorsqu'il est en armure, porte le plus souvent un casque corinthien et un bouclier avec un motif de gorgonne. L'une des représentations les plus courantes (plus de 150 existent) est une représentation d'Achille et d'Ajax vêtus de leur armure et jouant de façon désinvolte à un jeu de société avec des dés pendant un moment de répit dans la guerre de Troie. L'exemple le plus célèbre est peut-être une amphore noire datant de 530 AEC et maintenant au Musée du Vatican.

Bibliographie

  • Carabatea, M. Greek Mythology. Pergamos, Peania, 2007
Supprimez la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth is currently teaching English at the British Council, Milan. Fluent in French, English and Italian she has 25 years experience in the field of education. She enjoys travelling and learning about the history and heritage of other cultures.

Auteur

Mark Cartwright
Mark is a history writer based in Italy. His special interests include pottery, architecture, world mythology and discovering the ideas that all civilizations share in common. He holds an MA in Political Philosophy and is the Publishing Director at AHE.