Glanum

Définition

Mark Cartwright
par , traduit par Babeth Étiève-Cartwright
publié le 02 septembre 2016
X

Texte original en Anglais : Glanum

Monumental Arch, Glanum (by Mark Cartwright, CC BY-NC-SA)
Arc monumental, Glanum
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Glanum, située près de St-Rémy-de-Provence dans le sud de la France, est une ville grecque puis romaine qui prospéra grâce à son emplacement sur les routes commerciales entre l'Italie et le Rhône (Rhône). La ville bénéficia d'un grand projet de construction lors de la période hellénistique et d'une autre période de développement sous le règne d'Auguste qui fournit à Glanum des temples, un théâtre, une basilique, un arc monumental et des bains romains, entre autres commodités. La ville fut abandonnée au IIIe siècle EC mais offre au visiteur aujourd'hui un impressionnant éventail de ruines gréco-romaines.

Aperçu historique

Glanum fut fondée par les Celtes, en particulier les Salyens (Salluvii), du VIIe au VIe siècle AEC. En effet, le nom de la ville vient de Glan, une divinité celtique du printemps qui continua d'être adorée sur le site jusqu'à l'époque romaine. La ville grandit à la suite d'un afflux de colons de Massalia (Marseille) au IIe siècle AEC. Centre commercial prospère et considérée comme un lieu de guérison, Glanum commença à créer sa propre monnaie d'argent (avec un taureau et une déesse mère glanique) et bénéficia d'un programme de construction hellénistique comprenant un péristyle, un bassin d'ornement, un temple, un bouleutérion (théâtre pour assemblée publique ), et plusieurs grandes villas privées. La ville s'étendit alors jusqu'à ce qu'elle ne couvre une vingtaine d'hectares et était protégée par un mur d'enceinte.

Supprimer la pub

Advertisement

Centre commercial prospère et considérée comme lieu de guérison, Glanum devint finalement une colonie romaine.

Les Romains s'intéressèrent à la ville à partir du Ier siècle AEC, après la Seconde Guerre des Salyens (90 AEC), lorsque le consul Caecilius écrasa ce qui serait la dernière révolte celtique dans la région. La ville fut rasée, mais pendant le règne d'Auguste, Glanum bénéficia une fois de plus d'un programme de reconstruction. Les nouvelles structures monumentales comprenaient une agora, un forum, un théâtre, une curie (bâtiment du conseil), une basilique et divers autres bâtiments publics, des temples, des bains romains, un arc de triomphe et un mausolée. En dehors de la ville, deux aqueducs furent construits pour réguler l'approvisionnement de Glanum en eau. En plus de nouveaux bâtiments, la ville obtint certains privilèges latins, devint colonie romaine à part entière au Ier siècle EC et continua à prospérer en tant qu'escale commerciale sur la voie Domitienne.

Greek-Style House, Glanum
Maison de style grec, Glanum
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Les jours de gloire de Glanum prirent fin quand elle fut détruite par les Alamans c. 260 EC. Le site fut ensuite abandonné par la population locale en faveur d'un nouvel emplacement proche à St-Rémy-de-Provence. Glanum fut fouillée pour la première fois au début du XXe siècle EC et les travaux se poursuivent aujourd'hui, certains temples sont encore en cours de restauration.

Supprimer la pub

Advertisement

Témoignages architecturaux

Arc de triomphe et mausolée

Ces deux structures, juste au bord de l'ancienne Glanum, sont visibles depuis l'Antiquité (contrairement au reste de la ville). Ensemble, elles sont connues sous le nom de « Les Antiques » et ont reçu des visiteurs remarquables tels que le roi Charles IX. L'arche monumentale fut construite au début du Ier siècle EC, probablement pour commémorer le nouveau statut de colonie romaine de Glanum. La partie supérieure est manquante, mais les statues sur les côtés sont encore présentes et représentent des esclaves Gaulois.

Vous aimez l'Histoire?

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire gratuite!

Mausoleum, Glanum
Mausolée, Glanum
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

La tour du mausolée, qui se serait jadis tenu à côté de nombreux autres monuments funéraires, date d'environ 40 AEC. Elle est traditionnellement attribuée aux trois frères Jules de la famille de Jules César, mais les noms (Sextus, Lucius et Marcus Gaius) ne sont probablement qu'une coïncidence. Ils étaient plus probablement, membres d'une riche famille locale qui, compte tenu des privilèges romains, prit le nom de la fameuse famille dirigeante à des fins de prestige. La base carrée de la tour comporte des panneaux en relief représentant diverses scènes mythologiques : une bataille avec les Amazones, une scène de cavalerie, la lutte pour le corps de Patrocle de l'histoire de la guerre de Troie, et la chasse au sanglier calydonien. Au-dessus de la base se trouve le tétrapylône avec une arche de chaque côté avec des têtes protectrices de Méduse et une frise qui l'entoure représentant des Tritons portant le soleil. Le sommet de la tour est un tholos avec des colonnes corinthiennes et un toit conique.

Source sacrée de Glan

Cette source, associée au dieu celte Glan et à diverses autres divinités celtes féminines, aurait des propriétés curatives, et les croyants visitaient Glanum et y jetaient des offrandes telles que des pièces de monnaie, de la poterie et des figurines dans l'espoir de guérir leurs maux. Les artefacts romains dans le puits attestent du fait qu'il continua à être utilisé même après que les Romains aient occupé le site. On accède au puits par un passage pavé et en descendant des marches sous une arche. En face de la source, un large escalier de pierre remonte la colline vers un sanctuaire, probablement une fois consacré aux divinités préhistoriques puis celtiques.

Spring of Glan, Glanum
Printemps de Glanum
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Maisons hellénistiques

Le site dispose de plusieurs maisons d'époque hellénistique construites dans le style grec typique. La mieux conservée est la maison des Antae, qui a un péristyle à colonnes avec un grand bassin pour canaliser l'eau de pluie vers une citerne au-dessous par un canal ouvert en pierre. Elle a également deux colonnes de porte carrées inhabituelles surmontées de chapiteaux corinthiens. La maison du Capricorne avait deux mosaïques fines, l'une représentant des dauphins nageant autour d'une chèvre centrale et l'autre avec un design géométrique.

Supprimer la pub

Advertisement

Les temples jumeaux

Deux temples identiques ont chacun une façade à quatre colonnes. L'un est légèrement plus grand, et les deux furent construits dans le forum aux alentours de 20 AEC. Ils étaient dédiés au culte impérial et entourés d'un bâtiment à colonnade en forme de U (peribolos) pour enserrer l'espace sacré. Le temple le plus petit a été en partie partiellement reconstruit en utilisant des pièces originales comme modèles.

Twin Imperial Temples, Glanum
Temples impériaux jumelés, Glanum
Mark Cartwright (CC BY-NC-SA)

Bains romains

Les thermes de Glanum furent construits dans la seconde moitié du Ier siècle AEC, avec des améliorations apportées à la fin du Ier siècle EC. Ils ont les caractéristiques typiques auxquelles on s'attend: une chambre froide (frigidarium), un hammam (laconicum), une chambre chaude (caldarium) et une grande piscine. Cette dernière était alimentée en eau par un masque de théâtre en pierre, dont une réplique peut être admirée sur place. Il y a aussi un banc en pierre encore en position le long de l'un des murs.

Supprimer la pub

Advertisement

Bibliographie

Supprimer la pub

Publicité

Traducteur

Babeth Étiève-Cartwright
Babeth enseigne l’anglais au British Council de Milan. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’italien et a 25 ans d’expérience dans le domaine de l’éducation. Elle aime voyager et découvrir la langue, l’histoire et le patrimoine culturel des différents pays qu'elle visite.

Auteur

Mark Cartwright
Mark est un auteur d'articles d’histoire basé en Italie. Il s'intéresse plus particulièrement à la poterie, l’architecture, la mythologie mondiale et la découverte des idées que toutes les civilisations ont en commun. Il est titulaire d’une maîtrise en philosophie politique et Éditeur en chef pour WHE.

Citer cette ressource

Style APA

Cartwright, M. (2016, septembre 02). Glanum [Glanum]. (B. Étiève-Cartwright, Traducteur). World History Encyclopedia. Extrait de https://www.ancient.eu/trans/fr/1-13194/glanum/

Style Chicago

Cartwright, Mark. "Glanum." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. modifié le septembre 02, 2016. https://www.ancient.eu/trans/fr/1-13194/glanum/.

Style MLA

Cartwright, Mark. "Glanum." Traduit par Babeth Étiève-Cartwright. World History Encyclopedia. World History Encyclopedia, 02 sept. 2016. Web. 11 avril 2021.